Collectionneur passionné, c'est vers l'âge de 10 ans que cette passion a commencé  en passant ma première commande factice sur le catalogue d'un producteur  d'iris Français (ce fameux catalogue aura suscité pas mal de vocations dans les collectionneurs d'iris). Il faudra attendre 5 ans, en 1994 que je passe avec ma mère, nôtre première commande de 16 variétés dont une en cadeau. En 1996, nôtre collection comptais 35 variétés. Puis je suis parti du foyer familial pour travailler et laissant cette passion de coté pendant plus d'une décennie. C'est lors des journées des plantes à Courson au printemps 2009 où je me suis acheté un pied d'iris chez ce même producteur. Puis j'ai passé une commande cette même année de 17 rhizomes dont 2 cadeaux que j'ai installé sur mon balcon à Paris.

 

               En 2010, par hasard je me suis inscrit sur le forum de le SFIB (Société Française des Iris et plantes Bulbeuses) et par la même occasion devenu adhérant. C'est par le biais de cette association, que j'ai pu faire venir des iris des Etats Unis ainsi que d'Australie. En 2015, grâce aux commandes,  échanges entre collectionneurs et achats chez nos producteurs Français que ma collection dépassait largement les 700 variétés.

 


Floraison 2014 dans une école horticole où j'avais confié la garde et l'entretien de ma collection d'iris. Cette année là fut un vrai spectacle pour les yeux et l'odorat.

          2015 premier bilan de la collaboration entre l'école et moi, on arrête la et j'ai récupéré ma collection pour la réimplanter chez un ami. A ma grande surprise, s'apercevoir que pas mal de variétés sont manquantes alors qu'elles étaient bien présentes sur la parcelle pédagogique de cette fameuse école. Malgré mes mails répétitifs pour souligner et avertir de ce désagréable constat, aucune réponse n'a été reçu. Bilan des courses, une directrice qui n'assume pas son rôle et fait l'autruche et un professeur ingénieur qui est malhonnête et ne connais pas son métier.


 

             2017 pour moi, fut le début d'un grand tournant dans ma collection. Le fait de voir d'autres passionnés je me suis aperçu qu'il était plus judicieux d'être plus sélectif dans le choix des variétés et d'arrêter l'accumulation de variétés. De faire le point sur les variétés qui ont disparu et dont je veux absolument garder. Donc j'ai pris la décision de reprendre ma collection en main. Un premier tri dans le choix des variétés fut réalisé, et une réimplantation durant l'été sur bache.

Voila le résultat comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes. La qualité de la bache est primordiale, pour preuve elle a tenue que quelques mois. Au printemps j'ai du enlever les morceaux déchirés par le vent et le froid.

              

Plantation 2017

2018 l'année de la maturité après une année de réflexion et de choix, un gros tri fut a nouveau fait réduisant de moitié le nombre de variétés. De plus différentes commandes ont été réalisé dont celle aux Etats Unis et celles en France, en plus des échanges entre collectionneurs. 

 

                 De plus, continuer mon programme d'hybridation, cet automne j'ai semé près de 1300 graines ( croisements de 2017 et de 2016). Environ 350 ont germé.

2018 fut pour moi comme en 2017, un grand changement de cap concernant l'orientation que je veux prendre à ma collection. De nouveaux achats ont été réalisés aux Etats Unis ainsi que chez nos producteurs français, ainsi que des échanges avec d'autres passionnés. 

De plus, la culture a été déplacé sur un autre terrain qui possède l'eau ce qui va être très bénéfique surtout avec la canicule que l'on a eu ces 2 dernières années.


 De plus, une deuxième collection vient s'ajouter à celle des iris, Les Nymphaeas. Collection récente (2011) mais dont l'admiration a commencé bien plus tôt lors de mon enfance. Elle compte à l'heure actuelle une quarantaine de cultivars mais la aussi je commence à faire un tri sur le choix des variétés, ceci dans le but d'avoir un beau panel de couleur. Le nombre de pieds va bien entendu ne pas augmenter mais plutôt diminuer au fur et à mesure de ma selection. De nouvelles acquisitions par des cultivars récemment  mis sur le marché viendrons renforcer la collection qui devrais pas dépasser une 30 aine de variétés.